Sunday, October 11, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Electricité 24/24 ! L’apprenti-dictateur Jovenel Moise ferme la compagnie électrique de Môle St- Nicolas « pour refus d’associer son nom au succès de SIGORA »

Tweet par Blaise Lordéus Jovenel Moïse va très loin et même très loin dans sa velléité de retourner avec la…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at May 21, 2020 Tags: , , ,

img

par Blaise Lordéus

Jovenel Moïse va très loin et même très loin dans sa velléité de retourner avec la dictature en Haïti. Aujourd’hui encore, Rosny Desroches vient de voler à son secours tout en se permettant d’interpréter la Constitution. Des élections avec Jovenel Moise, les pires qu’Haiti n’aurait jamais connues depuis 1807.

Lire l’aventure de Jovenel Moise à Môle Saint-Nicolas…

Rien n’est plus affligeant au monde qu’un dictateur idiot. Un dictateur intelligent comme Mouhamed Kadhafi peut élever une nation mais un dictateur idiot la détruit.

Mercredi 20 mai 2020 ((rezonodwes.com))–Jovenel Moïse fait partie de cette catégorie des idiots tyranniques doté d’un esprit sournois et paranoïaque. C’est un petit homme avec une intelligence perfide et nauséabonde. En fait, c’est un bouki tyranique.

Fermer SIGORA, compagnie étrangère électrifiant 24/24 Mole St Nicolas, Jean Rabel et Bombadopolis, est un acte de barbarie qui prouve, encore une fois, le bouquinisme de Jovenel Moïse.

Qu’est-ce qui est arrivé exactement ?

SIGORA est une compagnie étrangère établie dans le Nord’Ouest du pays depuis 8 ans déjà. Elle électrifie 4 communes et travaillait d’arrache-pied pour étendre le projet.

Jovenel Moïse est allé voir les responsables et leur a proposé de mettre le succès de SIGORA à l’actif de son projet bidon de courant 24/24. Opportuniste, il a proposé un marché aux dirigeants du projet de façon à ce qu’ils acceptent que la propagande officielle vienne à présenter SIGORA comme une de ses réalisations. Tandis que SIGOORA a existé bien avant que le peuple haitien découvre un entrepreneur raté producteur de bananes qui n’a jamais écoulé une seule cargaison à l’étranger.

la compagnie segora persécutée prive 4 communes
d’électricité 24/24

SIGORA a catégoriquement refusé de lier un projet privé et qui marche assez en évitant de tomber dans l’excès de la culpabilité par accointance avec des hommes politiques. Et depuis lors, les persécutions ont commencé. Le mois dernier, l’apprenti-dictateur, accusé d’usurpateur de titre, et ses sbires ont lancé le dernier assaut et ont fermé la compagnie, ainsi ont-ils privé 4 communes du pays d’électricité 24/24.

Comme toujours, le président a instrumentalisé la justice pour mettre la compagnie sous enquête, comme quoi les responsables seraient impliqués dans le trafic de drogue.

Quelles âneries ! Jovenel est vraiment un Bouqui qui n’a aucun sens de la nuance et de la simulation. Après plusieurs cas précédents, il ne sait même pas comment persécuter un ennemi sans laisser apparaître le spectre de règlement de compte.

Il y a moins d’un an, il instrumentalisait la justice contre SOGENER et le crétin reprend les mêmes procédés pour persécuter SIGORA. C’est un acte de Bouqui ! Parce que SIGORA refuse de lui passer la gloire, il préfère fermer la compagnie et pénaliser ces haïtiens de l’arrière pays.

Le tyran est un Bouqui quand il pénalise tout un peuple pour régler ses comptes personnels.

Jovenel Moise plonge port-au-prince dans le noir pour combattre les Vorbe

Pour combattre Dimitri Vorbe, il a préféré plonger la capitale dans le black out total. Avec SOGENER, on avait droit, au minimum, à 6 heures de courant par jour, depuis que M. Moise a repris le « contrôle » des centrales et en dépit de la baisse considérable des combustibles sur le marché international, les circuits ne sont alimentés qu’au moins 2 fois la semaine et pour seulement 4 ou 5 heures de temps.

SOGENER n’était pas parfaite et innocente, personne ne peut faire l’avocat du diable, mais par contre, il apparaît clair que Jovenel Moise a déformé la vérité quand il l’a indexée comme étant la principale responsable du black out dans le pays.

Jovenel Moise souffre du culte de personnalité

L’apprenti-dictateur Jovenel Moïse détruit tout ce qui ne porte pas son nom ou sa marque, il cherche à démolir tout dans lequel il n’a pas un intérêt direct.

Shérif Abdallah continuerait à empocher 2 millions de dollars par mois pour louer ses hélicoptères, malgré que les hélico ne volent plus, ce n’est pas de la corruption parce que Bouqui touche 15% de commission ?

Reynold Deeb continuerait à acheter les sacs de riz de dons chez BMPAD à 850 gourdes pour les revendre au prix fort, ce n’est pas de la corruption parce que Bouqui compte sur ses commissions.

Michel Martelly continuerait à vendre ses armes et munitions à des drugs dealers qui financeraient des gangs et groupes armés dans le pays, ce n’est pas quelque chose à dénoncer parce que Bouqui – le président – touche ses commissions.

Hervé Fourcand, Rony Celestin et Gracia Delva, barons du marché triangulaire Jamaïque-Colombie-Haïti, continueraient à faire descendre leurs avions de drogue dans les zones de non droit, en complicité avec les gangs armés, ce n’est pas quelque chose à stopper, tout simplement parce que Bouqui perçoit ses commissions.

Cet apprenti-dictateur est un crétin, nous le disons bien, parce qu’il pense qu’il peut nous faire croire que ce système qu’il dénonce a des maîtres plus puissants que ses patrons Reynold Deeb, Shérif Abdallah, Reuven Bigio, les Frères Handal et Xiavier Auguste. Il nous prend pour des nuls de sa trempe, s’il pense vraiment qu’on va le croire quand il fait la liste des gardiens du système alors qu’ils sont tous ses maîtres !

L’acte du président Jovenel Moïse posé à l’encontre de SIGORA, privant des milliers d’habitants d’électricité dans le Nord-Ouest, le ramène à une grandeur de petitesse ! Vraiment petit! Est-il vraiment digne d’être notre président quelqu’un qui aurait une peur-bleue des bandits comme Ti Lapli, Bougòy (pions de Martelly), Barbecue (Pion de Xiavier Auguste de Valerio Canez) mais persécute à ciel ouvert les rudes travailleurs de SIGORA ?

Comme dit le vieil adage créole, « DAN POURI GEN FÒS SOU BANNANN MI ».

Blaise Lordéus

%d bloggers like this: