Sunday, October 11, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Dr. Bobb Rousseau : Mes 100 premiers jours comme président de la République d’Haïti

Tweet Jeudi 17 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Sans violer la constitution, sans augmenter les impôts sur le revenu et en s’appropriant…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at September 17, 2020 Tags: ,

img

Jeudi 17 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Sans violer la constitution, sans augmenter les impôts sur le revenu et en s’appropriant efficacement des taxes communales, mon administration appliquera les principes de la décentralisation par déconcentration pour mettre en valeur les collectivités territoriales, plus particulièrement la section communale à laquelle le manque de représentation et de compétences enlève la place dans la politique publique du pays.

Dès les premiers 100 jours de ma présidence, je prendrai des décrets relatifs à l’institution d’un centre de formation pour former les maires, les CASECs et les ASECs de la république en matière de leadership, de fiscalité, de gestion de projets et d’administration. Sans oublier la représentation et le renforcement de la section communale au niveau du conseil municipal, l’augmentation de l’effectif du conseil communal, la dissolution de la délégation et l’organisation d’élections indirectes pour arriver à la formation d’un ministère des collectivités territoriales et le détachement de ce dernier du ministère de l’intérieur.

J’augmenterai l’effectif des conseils municipaux en fonction du nombre de sections communales qui les communes. En plus des trois maires déjà prévus par la constitution, les membres des CASECs, un membre par section communale, siègeront par rotation de 6 mois aux hôtels de ville pour représenter et discuter des affaires de leur section communale en assemblée municipale. En bref, une commune composée de 13 sections communales aura un conseil municipal de 16 membres. Ou bien autant qu’il y a de sections communales dans une commune, autant qu’il y aura de membres dans son conseil communal.

Je formerai une commission spécialisée pour faciliter l’organisation des élections indirectes qui vont former les assemblées municipales, départementales et interdépartementale. Cette dernière assumera les rôles des délégués départementaux et d’arrondissements, formera le ministère des collectivités territoriales avec 10 membres qui représenteront chacun leur collectivité territoriale respective, sera impliquée dans la formation du CEP et assumera les tâches de conseil consultatif au conseil des ministres.

Mon administration commencera le développement économique d’Haïti par la base et les sections communales sont la base de ce développement. Pour les rendre attirantes et préparer leurs dirigeants aux succès pour l’exécution de leurs cinq dossiers de base, je mettrai tous mes efforts sur la formation professionnelle des membres des CASECs et ASECs pendant que je les renforcerai avec un conseil technique composé de cadres locaux qui prépareront des plans d’actions pour résoudre les problèmes de leur collectivité. À la fin de leur service pro bono, ces derniers auront l’opportunité de convertir leur expérience en une ou deux années d’éducation universitaire, technique ou professionnelle.

J’exigerai une reddition de compte historique datant de 1996 de la performance des avoirs de la Contribution au Fonds de Gestion et de Développement des Collectivités Territoriales (CFGDCT) et ordonnera une distribution équitable de ces avoirs aux sections communales. Je prendrai charge de ce fonds si je déduis que ces avoirs sont épuisés ou mal gérés. En plus des taxes communales qui resteront dans les communes, j’utiliserai une partie des fonds de la Caisse d’Assistance Sociale (CAS), de Fonds d’Entretien Routier (FER) et du Fonds d’Urgence (FDU), pour ne citer que ceux-là, pour financer l’aménagement, l’agrandissement ou la construction de nouvelles mairies pour loger les membres additionnels.

Mon administration financera l’entreprise privée en offrant des prêts aux entrepreneurs et des allégements fiscaux ou des subventions aux investisseurs locaux et de la diaspora, moyennant que 70% de leur main d’œuvre soit locale. Sous mon administration, et j’espère qui viendront après moi tiennent ce même sermon, les collectivités ne financeront plus les activités de l’Etat central ; dernier ne jouera qu’un rôle de régulateur pour s’assurer que les résidents enfin bénéficient pleinement de toutes les ressources du pays.

Je développerai une matrice de mesures de succès pour m’assurer que ma politique publique, en fait, apporte le changement que j’envisonne. Ce changement social n’est autre que l’autosuffisance des collectivités territoriales en les responsabilisant à prendre en main leurs destinées économiques sans l’intervention musclée de mon administration. Je développerai une matrice de mesures de succès pour m’assurer que ma politique publique, en fait, apporte le changement que j’envisonne. Ce changement social n’est autre que l’autosuffisance des collectivités territoriales en les responsabilisant à prendre en main leurs destinées économiques sans l’intervention musclée de mon administration.

Dr. Bobb RJJF Rousseau

www.cecoyauniversity.com

www.bifpt.com

509-204-2773

%d bloggers like this: