Saturday, August 29, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Des acteurs politiques prennent position contre le pouvoir et réclament une transition

Des acteurs politiques prennent position contre le pouvoir et réclament une transition. Port-au-Prince,Haïti.-Des partis Politiques, organisations et Regroupements Politiques, Organisations…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at July 22, 2020 Tags: , ,

img

Des acteurs politiques prennent position contre le pouvoir et réclament une transition.

Port-au-Prince,Haïti.-Des partis Politiques, organisations et Regroupements Politiques, Organisations de la société civile, Personnalités représentatives de secteurs divers ,Personnalités de la diaspora et Citoyens, dans une prise de position commune, disent s”engager à stopper les dérives du pouvoir en place et à ramener le pays sur la voie du fonctionnement régulier des institutions.

Ils se sont mis d’accord sur une structure de rassemblement des forces de changement, éparses aujourd’hui, et sur les modalités de son fonctionnement pour faire échec au projet de coup d’état électoral, en préparation par le pouvoir et forcer le Président Jovenel Moïse à respecter les prescrits de la Constitution de 1987 amendée relatifs à la fin du mandat présidentiel.

Ces entités politiques et personnalités de la société comme OPL, FUSION, AAA, VERITE, INIFÒS, VEYE YO, ENA, INITE, Secteur Démocratique et populaire etc. ainsi que Jean Marie Theodat, Daniel Supplice, Édouard Paultre, Me Gervais Charles, Rony Colin, Rosemilla Sainvil Petit-Frère… ont dit vouloir trouver un accord politique entre le secteur politique et les autres secteurs de la vie nationale sur les modalités de remplacement du Président Jovenel Moïse et de la réalisation d’une période de transition permettant de jeter les bases pour la construction d’une nouvelle société.

“Durant cette période transitoire, il reviendra de lutter contre la corruption ;
Créer un climat sécuritaire garantissant l’ordre public, la sécurité des vies, des biens et des investissements ; Organiser une conférence nationale; Réviser la Constitution ;
Réaliser les procès pour la dilapidation des fonds Petro Caribe ou de toute autre ressource du trésor public ; Obtenir justice pour les victimes de divers massacres dans les quartiers populaires ; Établir le cadre juridique, les mécanismes financiers appropriés, et conclure les ententes
politiques nécessaires permettant l’institutionnalisation de la démocratie en Haïti à travers la mise en place d’un multipartisme modéré autour de 4 à 5 partis ou plateformes politiques”, ont-il indiqué.

Aussi, ” Renforcer les institutions , Rétablir la confiance dans l’État ; Assainir les finances publiques ; Promouvoir des réformes économiques, établir un climat favorable aux investissements, création d’emplois et au développement de la production nationale ; Initier des projets d’apaisement social tout en apportant des services à la population ;

[…] Organiser des élections générales libres, honnêtes et démocratiques à travers un processus inclusif et transparent ; Défendre le droit du peuple haïtien à décider souverainement de ses affaires, tout en
travaillant au développement de la coopération internationale, de l’amitié et de la solidarité entre les peuples du monde entier”, sont entre autres les objectifs poursuivis par ces institutions politiques, personnalités et organisations de la société civile haïtienne.

A lire aussi :

%d bloggers like this: