Friday, September 4, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Dénonciation de corruption – Centre d’appel du Coronavirus et bureau central du MSPP se mettent en grève le matin du jeudi 7 mai

Les protestataires exigent de meilleures conditions de travail, une révision à la hausse de la grille salariale, le départ de…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at May 8, 2020 Tags: , , ,

img

Les protestataires exigent de meilleures conditions de travail, une révision à la hausse de la grille salariale, le départ de la ministre de la Santé publique et de la Population, le docteur Marie Greta Roy Clément mise en cause dans la mauvaise gestion de l’État d’urgence sanitaire. À Mais-Gâté, les portes de différents services du bureau central du MSPP ont été observées fermées.

Port-au-Prince, jeudi 7 mai 2020 ((rezonodwes.com))–Les protestataires identifiés comme des agents de sécurité, des logisticiens, des archivistes  ont paralysé, ce jeudi 7 mai, les activités au Ministère de la Santé publique et de la Population. Des matériels, des mobiliers, des véhicules, des amas de détritus installés à l’entrée du bâtiment abritant les locaux de l’institution ont contraint visiteurs et journalistes à frayer chemin avant de progresser à l’interne.

‘’Nous exigeons une révision de la grille salariale. Il est inconcevable qu’un employé perçoive mensuellement 10 mille Gourdes en ces temps marqués par une inflation galopante et une dévaluation accélérée de la monnaie locale. La ministre Clément montre son incapacité à satisfaire à nos revendications, d’où une démission s’apparenterait à une décision de sagesse’’  s’époumonent des contractuels.

Pour faire écho à leurs revendications, les manifestants n’ont pas lésiné sur les moyens à engager. Des graffitis aux messages virulents, des dessins de ‘’vèvè’’ accompagnés de bougies déterminent l’engagement qui s’y prêtait pour mettre en déroute le plan de l’administration du docteur Marie Greta Roy, souligne un employé.

En dépit de la multiplication des cas diagnostiqués positifs au Covid-19, les grévistes s’acharnaient contre la gestion de l’actuel titulaire du MSPP et les dispositions adoptées pour contenir le virus. Le centre d’appel établi pour s’informer des cas suspects et assurer les suivis a été interdit d’accès à des employés.

‘’La corruption s’érige en normes au MSPP. Des rubriques allouées au fonctionnement de certains services au ministère n’arrivent pas à être justifiées. Concernant le centre d’appel d’urgence, il révèle d’une vaste plaisanterie’’ avancent d’autres employés.

%d bloggers like this: