Thursday, October 15, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Coronavirus: L’OMS annonce la reprise des essais cliniques avec l’hydroxychloroquine

L’OMS annonce la reprise des essais cliniques avec l’hydroxychloroquine, neuf jours après les avoir suspendus Dans le but de trouver…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 5, 2020 Tags: , , , ,

img

L’OMS annonce la reprise des essais cliniques avec l’hydroxychloroquine, neuf jours après les avoir suspendus

Dans le but de trouver un traitement efficace contre la Covid-19,  l’organisation mondiale de la santé a lancé des essais cliniques avec l’hydroxychloroquine. Suite à la publication d’une étude dans la revue médicale The Lancet qui jugeait inefficace l’hydroxychloroquine,  l’OMS s’est ravisée et a suspendu temporairement, le 25 mai, les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine.

Le scientifique en chef de l’OMS, Soumya Swaminathan, a déclaré ce mercredi lors d’une conférence de presse virtuelle depuis le siège de l’organisation à Genève: « Nous sommes maintenant assez confiants quant au fait de ne pas avoir constaté de différences dans la mortalité ». Les données disponibles sur la mortalité ayant été analysées, les membres du Comité de sécurité et de suivi ont estimé qu’il n’y a aucune raison de modifier le protocole des essais cliniques, a précisé le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

“Après avoir  reçu cette recommandation, le groupe exécutif de l’essai Solidarité a approuvé la poursuite de toutes les dimensions des essais, y compris sur l’hydroxychloroquine. Il communiquera avec les principaux chercheurs en charge de l’essai au sujet de la reprise de dimension hydroxychloroquine de l’essai “, a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, les nombreuses controverses suscitées par cette étude ont poussé la direction de la revue “the Lancet ” à lancer un audit indépendant pour attester de la qualité ou non de ces données. Cette étude réalisée à partir des données de 96 000 patients hospitalisés entre décembre et avril dans 671 hôpitaux, comparait l’état de ceux qui ont reçu le traitement à celui des patients qui ne l’ont pas eu. Et selon cette étude, l’usage du chloroquine et de ses dérivés contre la Covid-19 s’avère inefficace voire néfaste.

À lire aussi :

%d bloggers like this: