Friday, November 20, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


COMMÉMORATION DES 217 ANS DE LA BATAILLE DE VERTIÈRES: LE PRÉSIDENT JOVENEL MOÏSE APPELLE À L’UNITÉ; L’OPPOSITION MANIFESTE SUR FOND DE DIVISION

La journée du 18 Novembre 2020, marquant le 217e anniversaire de la bataille historique de Vertières, a été commémorée  officiellement…

By Charilien Jeanvil , in ACTUALITÉS , at November 20, 2020 Tags: , , , , , , ,

img

La journée du 18 Novembre 2020, marquant le 217e anniversaire de la bataille historique de Vertières, a été commémorée  officiellement au Palais national . La cérémonie s’est déroulée  en présence notamment des membres du gouvernement et d’autres grands commis de l’Etat ainsi que des représentants du corps diplomatique et consulaire.

Après une offrande florale à l’Autel de la patrie, au champs de Mars, le chef de l’Etat a, dans son allocution, magnifié les prouesses des héros de Vertières tout en insistant sur le symbolisme de l’ultime Bataille ayant conduit à l’indépendance nationale. Jovenel Moise a réitéré son appel à l’unité, indispensable selon lui, au  développement socioéconomique du pays.

« Nous ne sommes plus enchaînés mais nous sommes encore esclaves de la haine, de la division, de la misère …» , a poursuivi le chef de l’Executif.

Il  a mis en exergue ses efforts pour améliorer les conditions de vie du peuple haïtien, rappelant la réforme qu’il a entreprise dans le secteur énergétique tout en réitérant sa volonté de doter le pays du courant électrique 24 sur 24, en plus de la construction de plusieurs centaines de kilomètres de routes sur tout le territoire.

Jovenel Moise  regrette que ces démarches visant à développer le pays soient sources d’instabilité. Il a promis de contrecarrer ceux qui tentent de lui faire obstacle.

Le locataire du Palais national a appelé à cesser les violences et de lutter de préférence contre l’ignorance, l’analphabétisme, l’insécurité et la trahison.

Il en  a profité pour fustiger un petit groupe, sans le nommer, qui prend en otage l’État depuis longtemps, indiquant que cela est contraire à l’idéologie de la bataille de Vertières.

Selon le president Jovenel Moise,  le sens de la bataille de Vertières réside dans la justice pour tous, sans différence de couleur et de classe, à l’accès au crédit pour les étudiants et les jeunes entrepreneurs, comme c’est le cas au ‘’Programme Papej’’ qu’il a instauré.

Le chef de l’Etat a exhorté les élites économiques et politiques à décider de l’avenir du pays en privilégiant l’intérêt de la nation.

L’Opposition politique était dans les rues

Parallèlement aux activités officielles des 217 ans de la Bataille de Vertières, des milliers de personnes ont foulé le macadam dans la capitale,  à l’appel des partis politiques de l’opposition, pour dénoncer l’insécurité et réclamer le départ de Jovenel Moïse du pouvoir. Une personne a été tuée et au moins deux autres ont été blessées.

La manifestation a été divisée en plusieurs branches. D’un côté, le Secteur démocratique et populaire et de l’autre,  la plateforme ‘’Pitit Desalin’’ ayant à sa tête Jean-Charles Moïse. Les revendications étaient pratiquement les mêmes mais les destinations différentes.

Si le secteur démocratique avec ses leaders, André Michel, Youry Latortue, Nènèl Cassy, entre autres, se sont rendus  au Champ de Mars devant le palais national, Jean-Charles Moïse et ses sympathisants, eux, ont pris la direction de l’Ambassade américaine à Tabarre.

À Delmas et au Champ de Mars, des heurts ont éclaté entre manifestants et policiers. La foule a été dispersée à coup de gaz lacrymogènes. Un véhicule de police a été incendié.

Alors que la foule a été dispersée à proximité du  parc canne-à-sucre, Jean-Charles Moïse et quelques militants avaient réussi à accéder devant l’ambassade où  il a pu délivrer son message. Une victoire selon lui.

Le numéro un de ‘’Pitit Desalin’’ a dénoncé l’ingérence du gouvernement américain en Haïti et a surtout vilipendé les  dirigeants du secteur démocratique et populaire, qu’ils qualifient de ‘’menteurs, voleurs et corrompus’’.

Pour Moise Jean-Charles, en refusant de se rendre devant l’ambassade américaine, les leaders du Secteur démocratique et populaire ont obéi à leurs patrons, qu’il présente comme des membres du secteur privé des affaires.

Sur twitter, le porte parole du SDP, André Michel a dénoncé le double jeu du sénateur Jean-Charles Moïse, sans le citer, en le traitant d’imbécile.

L’article COMMÉMORATION DES 217 ANS DE LA BATAILLE DE VERTIÈRES: LE PRÉSIDENT JOVENEL MOÏSE APPELLE À L’UNITÉ; L’OPPOSITION MANIFESTE SUR FOND DE DIVISION est apparu en premier sur Telepluriel Haïti.

%d bloggers like this: