Friday, November 20, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


BâtonnierGate – Jovenel Moise table sur la « justice » bancale d’Haïti et rejette catégoriquement les requêtes d’une commission d’investigateurs internationaux pour remonter aux vrais assassins de Dorval

Tweet Comment Martine Moise a-t-elle pu avoir accès à des images d’assassinat de Me. Dorval, 2 minutes après le crime…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at November 12, 2020 Tags: , , , ,

img

Comment Martine Moise a-t-elle pu avoir accès à des images d’assassinat de Me. Dorval, 2 minutes après le crime – 10:15/10:17 pm – ? Seule une commission d’enquêteurs internationaux peuvent répondre à cette interrogation, et en aucun cas, en aucun cas les juges amadoués par le Palais National ne pourront faire la lumière sur « le crime d’Etat » perpétré à Pèlerin 5, le 28 août 2020, non loin de la résidence du couple présidentiel.

« Impossible de faire droit à une commission d’enquête internationale« , affirme tout de go l’apprenti-dictateur Jovenel Moïse, qui, pourtant, avait fait appel à l’OEA pour contrebalancer le 1er rapport de la Cour des Comptes révélant qu’il est l’un des présumés dilapidateurs en usurpant le titre d’Ingénieur…

Jeudi 12 novembre 2019 ((rezonodwes.com))–La communauté du Barreau de Port-au-Prince devra engager le combat sur d’autres fronts dans la perspective d’un procès équitable sur le meurtre du docteur Monferrier Dorval. L’apprenti-dictateur Jovenel qui a révélé avoir été informé par sa femme de l’exécution du bâtonnier, étonnamment 2 minutes après le crime crapuleux, est catégorique. Aurait-il quelque chose à cacher ? Serait-il entrain de protéger un élément-clé du redoutable crime du 28 août 2020 ?

« Pas question d’autoriser une commission d’enquête indépendante internationale pour statuer sur le dossier« , a martelé Jovenel Moise tablant sur les 50 juges corrompus qu’il a nommés en 2017 pour orienter le dossier de l’assassinat de Me. Dorval à sa façon, ont critiqué en substance des dirigeants de droits humains. Pour Pierre Espérance de RNDDH, « l’assassinat de Dorval est un crime d’état ».

La question a été évoquée mardi lors de la tournée médiatique de l’apprenti-dictateur à Port-au-Prince : M. Moise devra-t-il accorder suite à la demande de plusieurs instances nationale et internationale dans le cadre de la mise sur pied d’une commission d’enquête indépendante internationale pour faire la lumière sur l’exécution de l’ancien Bâtonnier?

La réponse de Jovenel Moïse a été directe et on ne peut plus clair: « cette requête ne sera pas approuvée« , a déclaré le monarque qui nourrit le désir d’organiser des élections-bidon avec un CEP-Dermalog afin de passer le pouvoir à Michel Martelly. Selon ses considérations, avec un air d’insulte à l’intelligence, « la « justice » une fois saisie de l’affaire, le pouvoir exécutif ne devra pas s’immiscer ou encore faire obstacle à la procédure enclenchée« . En outre, pince sans-rire, Jovenel Moise a indiqué et nous citons : « je n’entends pas entraver l’instruction judiciaire engagée« . Ridicule.

 »Etant donné que le choix d’un juge instructeur pour conduire l’enquête a été déjà fait, l’Exécutif ne compte pas sauter les étapes. Nous œuvrons pour l’indépendance des pouvoirs de l’État », a-t-il souligné avec mépris, alors que des prisonniers politiques, des opposants au pouvoir, crèvent en prison sous ses recommandations directes.

Sur l’intervention de Jovenel Moïse, la réponse du Conseil de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince ne s’est fait pas attendre. Me Rose-Berthe Augustin, a désapprouvé la position du Palais National. Selon l’avocate, le Président comme garant de la « bonne » marche des institutions devra appuyer toute initiative visant à optimiser le système judiciaire.

« La contribution d’autres experts et acteurs judiciaire devra aider à faire bouger les lignes« , a-t-elle avancé contrairement à Jovenel Moise qui aurait eu davantage d’informations sur l’auteur ou l’auteure intellectuel (le) du crime. D’autre part, le conseil se dit consterné après les révélations de l’apprenti-dictateur « avouant avoir été informé de l’assassinat grâce au portable de son épouse deux minutes après le crime, soit à 10:15« .

 »Le conseil se retrouve confus et inquiet par la version d’un homme d’État. Ces informations ne font qu’alimenter des suspicions sur l’implication de gros bonnets du régime dans le meurtre« . Martine Moise a-t-elle assisté en direct a l’exécution du bâtonnier Dorval ?

La justice devra analyser toutes les pistes devant servir à éclaircir l’affaire », a précisé Me. Augustin.

Par ailleurs, aucune avancée n’a été enregistrée sur l’instruction. Le magistrat Renord Régis, en charge de mener l’enquête, a déjà auditionné quatre suspects. Ces derniers sont écroués au Pénitencier national depuis plus de deux mois. Cependant, les proches des accusés continuent de dénoncer les autorités judiciaires qui ont visé des innocents.

Entre-temps, Jovenel Moise continue de faire obstacle à la justice tout en s’amusant à faire du coq-à-l’âne en donnant l’image de quelqu’un de réfléchi… mais à la réflexion…

%d bloggers like this: