Saturday, November 21, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


“Aucune structure, membre de la DIRPOD n’a rencontré Jovenel Moïse”, selon une note

“Aucune structure, membre de la Direction Politique de l’Opposition Démocratique (DIRPOD) n’a rencontré Jovenel Moïse“,selon une note . Port-au-Prince ,…

By Pierre Lunick Revange , in ACTUALITÉS , at October 26, 2020 Tags: , , , , ,

img

“Aucune structure, membre de la Direction Politique de l’Opposition Démocratique (DIRPOD) n’a rencontré Jovenel Moïse“,selon une note .

Port-au-Prince , Haïti .- Selon une note de presse en date du dimanche 25 octobre 2020, la Direction Politique de l’Opposition Démocratique dément les propos tenus samedi dernier par le président de la République, Jovenel Moïse, lors de son adresse à la nation. Selon la DIRPOD, les propos du chef de l’Etat qui n’aurait rien à voir avec la vérité et qui prouverait sa prétendue mauvaise compréhension de la dimension réelle de la crise, sont de nature à tromper la vigilance de la population haïtienne à cette phase décisive de son histoire.

“Une fois de plus, comme il l’avait fait avec la représentante des États-Unis d’Amérique auprès des Nations-Unies, il a cherché à induire la population en erreur en affirmant qu’il négocie depuis trois mois un projet d’accord avec l’opposition.Les structures politiques formant la DIRPOD qui mènent depuis longtemps le combat pour remettre notre démocratie sur les rails, apportent un démenti formel à la déclaration du président. Aucune négociation, autour d’un quelconque accord n’est actuellement en discussion avec la présidence”, écrit la DIRPOD affirmant qu’aucun de ses partis membres n’a été́ contacté et n’a pris part à aucune rencontre avec le Président de la République.

Dans ce document portant la signature de Génard Joseph (Verite), l’ancien sénateur Nenel Cassy (SDP) et Kénol Mathieu (Veye Yo); cette structure recadre le premier citoyen de la nation qui, dans son adresse à la nation, avait déclaré que les élections succéderont nécessairement le référendum devant accoucher la nouvelle constitution.

“Par ailleurs, la DIRPOD tient à rappeler au Président Moise qu’il a prêté le serment solennel de respecter et de faire respecter la Constitution et que de ce fait il se rend parjure et commet un crime de haute trahison en prétendant vouloir changer la constitution qu’il prend un malin plaisir à violer”,souligne la DIRPOD tout en précisant que les modifications à apporter à la constitution est l’un des points essentiels qui figureront dans l’agenda de la Conférence Nationale.

Au lieu de piétiner la Constitution qu’il a juré d’appliquer et de faire respecter, le président ferait mieux de mettre à profit les 105 jours qui lui reste à passer au pouvoir, conseille la DIRPOD au président Jovenel Moïse qui selon elle, doit en profiter pour restaurer l’autorité de l’État, ramener la sécurité sur le territoire, mettre un terme aux kidnappings et poursuivre les dilapidateurs du fonds PetroCaribe et les assassins des massacres de La Saline, du Bel-Air, de Carrefour-feuilles, du Bâtonnier Monferrier Dorval, de l’étudiant Grégory Saint Hilaire, Elias Eric DIOGÈNE dit Ricot et les nombreux
autres.

La DIRPOD croit qu’il est urgent que les démocrates haïtiens s’entendent pour œuvrer en vue de remettre le pays sur les rails de la Démocratie. Un dialogue sérieux sans faux semblant et sans exclusion entre ceux qui veulent réellement un retour au fonctionnement normal des institutions haïttiennes est
indispensable estime la DIRPOD.

En savoir plus :

La Cour des Comptes recrute 25 agents pour renforcer son personnel technique

%d bloggers like this: