Sunday, October 11, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


“Aucune élection n’est possible avec le pouvoir en place”, selon Fanmi Lavalas

Pour l’organisation politique Fanmi Lavalas, “Aucune élection n’est possible avec le pouvoir en place”. Alors que la propagation de la…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 6, 2020 Tags: , , , , , ,

img

Pour l’organisation politique Fanmi Lavalas, “Aucune élection n’est possible avec le pouvoir en place”.

Alors que la propagation de la pandémie de Coronavirus progresse de manière inquiétante en Haïti, une crise politique liée à la fin du mandat de Jovenel Moïse se profile parallèlement à l’horizon. Si la communauté internationale encouragerait le départ du chef de l’Etat en février 2022, les partis politiques de l’opposition haïtienne réclament à cor et à cri le départ de Jovenel Moïse le 7 février 2021. Parmi eux, on trouve l’organisation politique “Fanmi Lavalas”.

Dans une note de presse acheminée à Juno7, le parti de l’ancien prête devenu président, Jean Bertrand Aristide, exprime son scepticisme quant à la capacité et la volonté du régime Tèt Kale 2e version d’organiser des élections honnêtes et crédibles dans le pays.

Cette structure dit croire que seule une” Transition politique” peut sortir le pays de ce bourbier dans lequel il se trouve actuellement. Sans langue de bois, l’organisation politique Fanmi Lavalas informe que le mandat de Jovenel Moïse prendra fin le 7 février de l’année prochaine en dépit du fait qu’une frange de la communauté internationale le soutiennent dans son projet qui consiste à continuer à diriger le pays au delà de cette date, soutient-il.

Fanmi Lavalas ne prend pas de gant pour critiquer la gestion faite du pouvoir en place de la crise sanitaire liée au Coronavirus. Pour lui, Tèt Kale est en train de profiter de Covid-19 pour faire son beurre, patauger dans la corruption avec ses acolytes.

Pour étayer sa thèse, cette structure politique prend l’exemple des 3 mille gourdes promis au plus nécessiteux, le flou qui existe autour des 56 millions de dollars du trésor public décaissés dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie, entre autres. Au regard de tout cela, Fanmi Lavalas prend la liberté d’affirmer que le pouvoir Tèt Kale est tout comme le Coronavirus, un malheur qui plane sur le pays.

A lire aussi :

– Haïti – Élection – Fanmi Lavalas – Jovenel Moïse – PHTK – OEA

%d bloggers like this: