Monday, October 12, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Au Conseil de sécurité de l’ONU: «Ça suffit!», lance la Chine aux États-Unis

Tweet L’ambassadeur de Chine aux Nations Unies, Zhang Jun, s’est défendu des attaques des Etats-Unis qui ont à nouveau accusé…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at September 26, 2020 Tags: ,

img

L’ambassadeur de Chine aux Nations Unies, Zhang Jun, s’est défendu des attaques des Etats-Unis qui ont à nouveau accusé la Chine d’être responsable de la propagation du Covid-19, lors d’une visioconférence.

Vendredi 25 septembre 2020 ((rezonodwes.com))–« Ça suffit! Vous avez généré assez de problèmes dans le monde », a lancé en fin de séance Zhang Jun, représentant de la Chine devant les représentants du monde entier.

« Avant de pointer du doigt les autres, quelle est la cause des 7 millions de cas de maladie et plus de 200.000 morts aux Etats-Unis? », a demandé l’ambassadeur chinois, en accusant Washington de propager « le virus de la désinformation », de « mentir », de « tromper ».

« Pourquoi les Etats-Unis, qui disposent des technologies et des systèmes médicaux les plus avancés au monde, sont le pays avec le plus de cas et de décès confirmés ? Beaucoup de pays ont été touchés par la pandémie à peu près au même moment, mais ont déjà réussi à contenir le virus ; pourquoi les Etats-Unis n’y ont-ils pas réussi ? Selon les données officielles fournies par les Etats-Unis eux-mêmes, leurs groupes minoritaires enregistrent un taux plus élevé – et même disproportionné par rapport au reste de la population – d’infection et de mortalité. Pourquoi ? Quelle en est la cause fondamentale ? », a-t-il demandé.

« Ça ne réglera aucun problème », « arrêtez de politiser le virus », « une grande puissance doit se comporter comme une grande puissance », a-t-il insisté, avant de recevoir un soutien appuyé de son homologue russe, Vasily Nebenzia.

Le «Parti communiste chinois (a) cach(é) les origines de ce virus»

Lors de la réunion dirigée par le président du Niger Issoufou Mahamadou et à laquelle ont participé notamment les dirigeants tunisien ou estonien, et les chefs de la diplomatie Serguei Lavrov (Russie) et Jean-Yves Le Drian (France), l’ambassadrice américaine Kelly Craft avait réitéré les accusations portées par Donald Trump mardi devant l’Assemblée générale des Nations unies.

source : Le Figaro

%d bloggers like this: