Monday, October 12, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Attaque armée à Lalue : des blessés témoignent d’une scène effroyable

Tweet Au moins un décès et 8 cas de blessés par balles recensés à la suite d’une attaque armée orchestrée…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at September 25, 2020 Tags: ,

img

Au moins un décès et 8 cas de blessés par balles recensés à la suite d’une attaque armée orchestrée par des individus non identifiés à Lalue. Deux des blessés ont évoqué une scène irréaliste de civils armés dégainant leurs armes en direction d’un groupe de citoyens inoffensifs

Jeudi 24 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Il est d’une coutume lointaine, que les menuisiers de Lalue, avant de se séparer  tirent le bilan de la journée et planifient le jour suivant.

Dans la soirée du mercredi 23 septembre, l’occasion était de converser après avoir transporté dans l’enceinte de l’atelier des meubles exposés, au matin sur les trottoirs, non loin du quartier de Poste-Marchand.

Ces compagnons de longue date, une dizaine, rapporte l’un des témoins, en ont profité pour partager un verre, au soir d’une journée remplie et éreintante.

Le sort injuste dicté par les malfrats présageait que Boss Nener, l’un des menuisiers, atteint à l’abdomen allait passer la dernière soirée à déguster l’ultime verre en compagnie  de ses amis.

Des individus lourdement armés défilant à bord d’un véhicule ont dégainé leurs armes automatiques en direction de ce groupe de professionnels de la fabrication de meubles de luxe. Au bilan, Boss Nener atteint, est décédé sur le champ, alors que les blessés, près d’une dizaine, ont été transportés d’urgence à l’hôpital.

‘’Il était aux environs de 21 heures, quand les tirs ont résonné dans la zone. Les bandits ont dégainé leurs armes et visé des civils. Boss Nener touché à l’abdomen a rendu l’âme’’, a restitué Pierre-Louis Joseph, ajoutant que des autres blessés ont été évacués dans des centres hospitaliers de la capitale.

À Poste-Marchand, à quelques mètres de la gare routière des véhicules desservant le circuit Nazon-Carrefour de l’aéroport,  depuis plusieurs mois, un point fixe a été établi par la Police nationale d’Haïti après l’assassinat dans le même secteur d’un haut cadre du Ministère de l’Éducation nationale affecté à La Gonâve.

L’installation visant à dissuader les criminels et permettre à la PNH de reprendre contrôle de ce conglomérat livré aux gangs armés depuis des lustres, n’a pas contribué à freiner les assauts des assassins, déplore Jeff Caidor, un autre blessé.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

%d bloggers like this: