Tuesday, November 24, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Assassinat de manifestants :  »Le procès contre le DG Léon Charles officiellement lancé », se réjouit André Michel

Tweet André Michel, accompagné des proches des victimes de la journée de mobilisation du 18 novembre dernier, a saisi le…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at November 23, 2020 Tags: ,

img

André Michel, accompagné des proches des victimes de la journée de mobilisation du 18 novembre dernier, a saisi le Tribunal de première instance de Port-au-Prince contre le nouveau directeur général ai de la Police nationale d’Haïti (PNH) Léon Charles, pour des faits de violence commis sur des manifestants

Lundi 23 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– L’avocat rappelle qu’au moins deux citoyens ont été tués, à Port-au-Prince, lors de la mobilisation du 18 novembre.  

S’appuyant sur des faits relayés à partir des médias sociaux et relatés par des journalistes présents sur le terrain, le militant politique rapporte que des agents de l’ordre ont violemment réprimé des protestataires, alors que le mouvement avait une allure pacifique.

Au Champs-de-Mars, un véhicule de la Brigade d’opération et d’intervention départementale (BOID) a brutalement heurté deux manifestants, immobilisés sur une motocyclette. Ces faits, selon l’homme de loi, confirment que la PNH a été instrumentalisée et que la société est en train de revivre ses pires moments.

Au Palais de Justice de Port-au-Prince, Elida Cacy, était inconsolable. La mère de Mackendy Vildieu atteint d’une balle à la tête, dénonce les agissements des forces de l’ordre rappelant le temps de la dictature militaire.  

Elle souligne que son fils, militant politique dans l’âme et incontournable pour la famille. Mackendy Vildieu, était en train d’exercer ses droits politiques, quand il a été exécuté par des policiers.

Les images d’un jeune homme gisant dans son sang, évacué par des militants au Champs-de-Mars, ont fait le tour des réseaux sociaux, évoque la mère ravagée par le décès brutal de son fils. Elle exige que la justice fasse la lumière sur ce crime immonde.

Le procès sur les exactions des policiers, instruits par Léon Charles, contre les manifestants est officiellement lancé, annonce André Michel. Le doyen du Tribunal de première instance de Port-au-Prince, Bernard Saint-Vil, devra choisir un juge instructeur compétent pour conduire le procès.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

%d bloggers like this: