Sunday, November 22, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Arrestation de deux anciens ministres de la Défense du Salvador pour corruption

Tweet Corruption | Corruption | Corruption – L’actuel président Jovenel Moise n’a pas tenu sa promesse et Haïti, sous sa…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at August 15, 2020 Tags: , , , ,

img

Corruption | Corruption | Corruption – L’actuel président Jovenel Moise n’a pas tenu sa promesse et Haïti, sous sa présidence est devenu le pays le plus corrompu de la région des Caraïbes au point que l’apprenti-dictateur arrive à perdre toute crédibilité pour parvenir à l’organisation d’un processus électoral Dermalog. Haïti nage dans la corruption et l’impunité totale… Ce pays est à 1000 années-lumière du Salvador qui va traîner lundi ces anciens hauts fonctionnaires d’Etat personnes devant les tribunaux pour détournement de fonds, actes arbitraires et faux documents aggravés au détriment du ministère de la défense nationale.

Samedi 15 août 2020 ((rezonodwes.com))–Les autorités du Salvador ont arrêté vendredi deux anciens ministres de la défense et l’ancien président d’un des principaux partis d’opposition pour corruption, qui aurait été commise lors d’un échange irrégulier d’armes de guerre en mauvais état.

Le bureau du procureur général (FGR) a indiqué qu’il s’agit du major général David Munguía Payés et de José Atilio Benítez, qui ont occupé ce poste sous le gouvernement de Mauricio Funes (2009-2014).

Carlos Gustavo López Davidson, ancien président de l’Alliance républicaine nationaliste (Arena, à droite), un entrepreneur dans le domaine des produits pharmaceutiques et des armes, a également été arrêté. Héctor Herrera et Manuel de Jesús Romero sont aussi accusés.

Selon le ministère public, Benítez « a conclu un contrat d’échange d’armes obsolètes et endommagées avec l’entreprise CENTRUM S.A., représentée légalement par López Davidson ».

Ce contrat consistait pour le ministère de la défense à « échanger 14 930 armes à feu, 27 721 chargeurs, 2 706 472 cartouches de calibre 7,62 et 9 800 pièces détachées contre un fusil G-3 en mauvais état », d’une valeur de plus de 2 millions de dollars.

La société susmentionnée donnerait en échange deux obus M-71 de 155 millimètres (projectiles de gros calibre), un système de contrôle de tir, un système d’acquisition de cibles, des équipements de mesure, un cric de 20 tonnes et un graisseur automatique.

%d bloggers like this: