Sunday, October 11, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Appréciation de la Gourde – Le secteur textile menace, le régime temporise

Tweet Les mécanismes ‘’miracles’’ des autorités monétaires ayant provoqué le renforcement de la Gourde face au dollar américain dans un…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at October 11, 2020 Tags: , , ,

img

Les mécanismes ‘’miracles’’ des autorités monétaires ayant provoqué le renforcement de la Gourde face au dollar américain dans un temps record, sans qu’il n’y ait pas de relance d’activités touristiques et d’exportations de biens et denrées, fragilisent la survie du secteur textile – faktori -, l’un des pourvoyeurs d’emplois en Haïti. Des opérateurs menacent de fermer boutique, alors que le gouvernement annonce avoir engagé des pourparlers.

Samedi 10 octobre 2020 ((rezonodwes.com))–Des responsables des compagnies de la sous-traitance menacent de fermer leurs portes suite aux effets des mesures monétaires ayant conduit à l’appréciation de la Gourde face au dollar.

En moins d’un mois, le billet vert a perdu la moitié de sa valeur passant de 125 Gourdes oscillant à 62 Gourdes, au vendredi 9 octobre. Cette réalité met à mal le secteur textile, considérant comme un manque à gagner pour l’exportation et impactant négativement les opérations de transaction.

Au courant de la semaine, des chefs de société textile ont évoqué des mesures de compression, alors que d’autres ont envisagé de fermer leurs portes. Des ouvriers ont gagné les rues, en signe de mécontentement à la menace des patrons. En réaction, le ministre de facto de l’Économie et des Finances, intervenant sur les ondes de Radio Métropole, annonce avoir engagé des discutions avec les acteurs concernés pour adresser la question.

‘’Nous sommes conscients que la majorité de la population applaudisse ces mesures. Cependant, le secteur textile, avec sa grande composante du coup de production qui est la main-d’œuvre, sera affecté négativement compte tenu du salaire minimum préalablement fixé. La Banque centrale et le ministère de l’Économie et des Finances travaillent sur plusieurs scénarios pour atténuer la crise’’, a laissé entendre Michel Patrick Boisvert.

Si le président Jovenel Moise jubile et revendique la santé de la Gourde face au dollar, il n’en est pas vrai que ce signe demeure fragile et suicidaire. En témoigne de l’importation qui pourra contrarier l’économie.

Avec la chute de la monnaie nationale, selon des économistes, le déséquilibre de la balance commerciale sera accentué. Les opérateurs auront à mobiliser moins de devises locales pour importer et les producteurs locaux seront pénalisés.

Sur ce point, le grand argentier de la République, Michel Patrick Boisvert minimise les conséquences et évoque des produits d’exportation de masse, des biens et services assemblés en Haïti, seuls facteurs, selon lui, pouvant faire basculer la tendance.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

%d bloggers like this: