Monday, October 12, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


André Michel dénonce l’ordre d’interdiction de départ émis contre Yanick Joseph

Le militant politique André Michel dénonce l’ordre d’interdiction de départ émis contre la policière Yanick Joseph. Les réactions commencent à pleuvoir…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at May 21, 2020 Tags: , ,

img

Le militant politique André Michel dénonce l’ordre d’interdiction de départ émis contre la policière Yanick Joseph.

Les réactions commencent à pleuvoir après l’émission, par le substitut Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Me Gulmail Nicolas, d’un ordre d’interdiction de départ contre la coordinatrice générale du Syndicat de la Police Nationale (SPNH-17).
Pour le porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire, il s’agit d’un ordre manifestement illégal, contraire à la Constitution et aux lois de la République.

“Je dénonce avec la plus grande fermeté l’interdiction de départ émise contre la Policière Yanick Joseph, coordonnatrice du SPNH-17 . Cette décision illégale porte dangereusement atteinte à la liberté syndicale qui est un dérivé de la liberté d’expression”,précise-t-il dans une note de protestation acheminée à la rédaction de Juno7.

Cet acte que l’avocat André Michel conteste de toutes ses forces, est pour lui une opportunité pour tous les 16 mille agents de la PNH de se mettre ensemble afin de défendre leurs droits et leurs intérêts communs.

“A cette phase du Combat, Yanick Joseph et Jean Pascal Alexandre ont besoin, plus que jamais, de la solidarité manifeste de leurs confrères et consœurs policiers. Car, au delà de la personne de Yanique Joseph et Jean Pascal Alexandre, il est clair que les plus hautes autorités de l’Etat veulent tout simplement détruire toute velléité de revendication chez les Policiers”,écrit l’avocat qui dit supporter à 500%, les revendication justes et légitimes des Policiers.

Rappelons que cette décision est prise par le parquet à l’encontre de Yanique Joseph, coordinatrice générale du Syndicat de la Police Nationale (SPNH), après que cette dernière a promis de forcer la barrière du pénitencier national pour libérer un policier du regroupement “Fantôme 509” arrêté par les agents de l’ordre.

A lire aussi: La Fondation Zile analyse l’évolution de la Covid-19 des deux côtés de l’île

%d bloggers like this: