Wednesday, September 9, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Ainsi Parla la mer, un S.O.S à chaque Haïtien

Ainsi Parla la mer, un S.O.S à chaque Haïtien, à s’engager dans la protection de l’environnement Mercredi soir, Arnold Antonin, une…

By Pierre Lunick Revange , in ACTUALITÉS , at March 8, 2020 Tags:

img

Ainsi Parla la mer, un S.O.S à chaque Haïtien, à s’engager dans la protection de l’environnement

Mercredi soir, Arnold Antonin, une grande figure du cinéma Haïtien, cinéaste et réalisateur avec son dévouement, sa sensibilité, son engagement social et culturel, a été entouré d’une équipe tout aussi dévouée pour écouter la mer et nous transmettre ses mots, sa douleur mais surtout ses espoirs.

La grande première du film “Ainsi parla la mer” a réuni un très beau public mercredi soir à l’Hôtel Karibe, qui a eu l’immense plaisir d’apprécier quelques beaux morceaux du célèbre chanteur haïtien Roosevelt Saillant dit BIC, suivis d’une intervention de l’un des partenaires internationaux qui ont supporté le projet. Ce dernier a pris le soin d’expliquer la nécessité qu’ont les haïtiens de protéger la mer, sa beauté, ses ressources et de féliciter le travail colossal qui a rendu possible cette première projection d’un si grand documentaire susceptible de sauver l’avenir d’Haïti et de ses fils.
Dans son petit discours, Arnold Antonin de son côté a remercié toute personne ayant contribué à la réalisation du film et expliqué de manière brève les difficultés qu’ils a rencontrées pendant les saisons de Peyi Lòk
‘’ Nous avons passé 11 jours séquestrés à l’hôtel’’ a t-il indiqué.
Un film qui fait ressortir le douloureux contraste entre la beauté, la magie de cette grande étendue d’eau salée, symbole de vie et de bien-être et la crasse dans laquelle moisissent nos frères et sœurs qui habitent les zones côtières, la misère dans laquelle patauge le pays, et qui propose des moyens pour réparer les dégâts que nous mêmes avons causés à l’environnement de par nos industries, les plastiques, le déboisement entre autres.

“M se lanmè, manman nou tout” ce sont les premières paroles qui débutent le très bon film réalisé par Arnold Antonin. La mer, à travers la voix de Jessica Généus nous parle. Elle exprime avec peine son amour, sa tristesse, son abandon mais aussi ses espoirs. Ce film, qui dévoile tous les secrets de la mer, et appelle à une prise de conscience quant à la mauvaise gestion de ses ressources, montre la beauté vive et resplendissante de la mer, nos belles plages, les richesses qui s’y trouvent. Du bicentenaire à la Grand-Anse en passant par le sud, le nord, avec des images nettes, Arnold Antonin nous fait visiter le monde paradisiaque de la mer et de ses habitants. La mer est au service de nous tous, elle nous tient en vie. Mais elle souffre. Et cette souffrance est due à notre irresponsabilité. La mer pleure. Elle crie. Elle lance un S.O.S aux autorités Haïtiennes mais aussi à chaque Haïtien de manière individuelle peu importe son âge, sa classe, sa religion. La mer s’exprime et nous met en garde contre les dangers que représentent les déchets toxiques qui le détruisent. Enfin, la mer nous plonge dans ses différentes nuances de bleus, et nous offre les opportunités à saisir.

‘’Men Sa Lanmè Di’’ un texte de Gary Victor accompagné de la musique de BIC, est un appel à s’engager dans la protection de l’environnement contre l’érosion et toutes autres formes de dégradation, un documentaire qui vise le bien-être et la tranquillité du territoire Haïtien pour ne pas dire de toute la Caraïbes.

%d bloggers like this: