Tuesday, October 13, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Affaires Barbecue : “les déclarations de Lucmanne Delille sont de la poudre aux yeux”

Pour Pierre Espérance du RNDDH, “les déclarations de Lucmanne Delille sont de la poudre aux yeux”. Le directeur exécutif du…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 13, 2020 Tags: , , ,

img

Pour Pierre Espérance du RNDDH, “les déclarations de Lucmanne Delille sont de la poudre aux yeux”.

Le directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Pierre Espérance réagissant aux propos du ministre de la justice, Me Lucmanne Delille n’a pas prêté une once de foi à sa volonté de mettre la main au collet de Jimmy Cherizier alias Barbecue. Selon Pierre Espérance il s’agit d’une diversion arguant que Barbecue est à la solde du pouvoir en place.

Selon le militant des droits humains, les déclarations du ministre selon lesquelles il a instruit la DCPJ de procéder à l’arrestation de Barbecue qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis fin 2019 est pour la consommation internationale. Car, dit-il Barbecue qui est impliqué dans six massacres dans la région métropolitaine de Port-au-Prince de novembre 2017 à date et n’a jamais été inquiété par le pouvoir en place.

“Le ministre a fait ces déclarations pour plaire à l’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti, aux Nations-Unies et à quelques organisations de défense de droits humains dans le pays. Des pressions sont exercées sur les autorités pour les forcer à briser le cycle de l’impunité concernant les différents massacres qui ont lieu ces dernières années dans le pays”, a indiqué le directeur exécutif du RNDDH.

Selon Pierre Espérance, Lucmanne Delille a parlé ainsi à cause de la lettre de la très influente congresswoman Maxime Waters à l’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti, Michele Sison pour dénoncer le règne de la violence et l’escadron de la mort dirigé par Barbecue qui a à sa disposition trois véhicules blindés de la police nationale haïtienne pour assassiner des gens dans les ghettos. Les déclarations du ministre Dellille sont faites quelques jours avant la réunion du conseil de sécurité de l’ONU sur la situation d’Haïti le 19 juin prochain.

“Barbecue est un bandit au service du pouvoir en place. Il a récemment constitué un groupe de chefs de gangs avec des noms comme Chrisla, Ti junior, Isca… dans la région métropolitaine baptisé “G9 an fanmi”. Ce groupe est supporté par le pouvoir en place sinon, les autorités doivent démanteler ce groupe et les poursuivre. Ces bandits veulent contrôler les quartiers populaires et remplacer la police. Ils ont même placé un directeur à la tête de la caisse assistance sociale (CAS)”, a détaillé Pierre Espérance.

Il souligne au passage que certains agents de police dans des unités spécialisés sont au service de ces chefs de gangs dont Barbecue. Ce qui explique depuis un certain temps, l’ambassade des États-Unis ne supporte plus en terme de matériels et équipements des unités spécialisés de la PNH comme l’UDMO et la BOID.

Réaction de Me André Michel

Me André Michel du secteur démocratique et populaire qualifie les déclarations du ministre de la justice concernant les policiers du groupe Fantôme 509 de mensongère. Ces déclarations visent à discréditer le mouvement légitime des policiers qui se battent pour de meilleures conditions de travail en les projetant comme des criminels et des voyous dans l’opinion publique.

Selon André Michel, cette sortie de Lucmanne Delille est un prétexte pour le pouvoir de préparer l’opinion à des actes de persécutions Politiques contre les dirigeants de l’opposition et de la société civile.

A lire aussi :

Haiti – Justice – Lucmanne Delille – RNDDH

%d bloggers like this: