Monday, November 23, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Affaire « Vol de panneaux solaires à l’Hôpital Providence des Gonaives » – 7 des batteries de stockage d’énergie et de boites de médicaments retrouvés dans une Rx, propriété du Dr. Renelique

Corruption à l’Hôpital la Providence des Gonaives (HPG). En plus de la quinzaine de panneaux solaires « disparus » mystérieusement du toit…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at March 1, 2020 Tags: ,

img

Corruption à l’Hôpital la Providence des Gonaives (HPG).

En plus de la quinzaine de panneaux solaires « disparus » mystérieusement du toit de l’HPG, Rezo Nòdwès a également appris que plusieurs batteries – forme rectangulaire et de couleurs noires – de forte capacité de stockage d’énergie solaire, étaient manquantes dans le compartiment des services d’entretien et de maintenance. Le hic, 7 de ces fameuses batteries, d’ampérage élevé, ont été retrouvées vendredi après-midi à l’intérieur d’une pharmacie dont le propriétaire est Jude Renelique, directeur administratif (DA) de l’HPG.

à l’HPG, les ordonnances médicales sont le plus souvent exécutées ailleurs en dehors de l’hôpital

Samedi 29 février 2020 ((rezonodwes.com))–Le Dr. Jude Renelique dont l’un de ses avocats, mène déjà une plaidoirie défense sur les réseaux sociaux, basée probablement sur leur affiliation professionnelle et politique, devrait expliquer pourquoi, il a boudé une invitation du tribunal de paix vendredi après-midi et aurait préféré s’enfuir de son domicile vers un horizon plus sûr.

La justice des Gonaives, se réveillant de sa léthargie, a procédé vendredi à une perquisition des locaux d’une pharmacie privée à la rue Lozama et des scellés y ont été apposés notamment sur la principale façade d’entrée. Des sources judiciaires qui ont confirmé l’information pour Rezo Nòdwès, ont indiqué qu’ « une quantité de grosses batteries (koulè nwa manch wouj) – au total 7, ont été retrouvées à l’intérieur de la pharmacie dont le propriétaire est Dr. Jude Renelique« , directeur administratif de l’HPG, depuis 2017.

famasi lopital la pa janm ka ekzikite « les ordonnances médicales », il faut se les procurer ailleurs

Toujours, selon cette même source judiciaire, « les 7 batteries servant de pièces à conviction de la gestion de l’ »Affaire de vol de panneaux solaires, n’étaient pas interconnectées » s’interrogeant également sur la présence de « plusieurs boites de médicaments dont la destination finale porte [NDR : porterait] l’inscription de l’hôpital la Providence des Gonaives« .

Batteries, boites de médicaments placés sous scellé, serrure de la pharmacie remplacée, M. Renelique est activement recherché par la justice, a confirmé une source policière contactée par Rezo Nòdwès.

Par ailleurs, les 8 employés écroués dont certains, des témoins clés et personnes d’intérêt, seront entendus d’ici le début de la semaine prochaine par le Cabinet d’instruction.

Entre-temps, on signale qu’au beau milieu d’une peur-bleue de coronavirus, il n’existe pas un seul médecin disponible ce week-end à l’Hôpital la Providence des Gonaives où une gabegie administrative règne en maître alors que l’HPG devait être considéré comme un « hôpital de référence départemental« .

%d bloggers like this: