Wednesday, October 14, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Affaire Barbancourt : Me Michel Succar donne sa version des faits

Peu après la publication sur Juno7 d’un article sur l’affaire Barbancourt, Me Michel Succar donne sa version des faits. Nouveau…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 12, 2020 Tags: ,

img

Peu après la publication sur Juno7 d’un article sur l’affaire Barbancourt, Me Michel Succar donne sa version des faits.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Barbanbcourt. Depuis des mois, cette société est au coeur d’un litige tendu depuis que certains actionnaires ont refusé de considérer que Muriel Gardere bénéficie de la moitié des 37% de feu thierry Gardere. Dans un texte acheminé à notre rédaction, Me Michel Succar tente de rétablir la vérité.

Lisez ci-après le contenu intégral de sa réflexion!

Ah ! il raconte sa version qui est erronée.

La vérité. (Par Me Michel Succar)

Ils (Jean Marc et les autres) ont refusé de considérer la cession de Muriel G signée au profit de Delphine G pour satisfaire le quorum des 2/3 exigé par les statuts, Muriel ayant bénéficié de la moitié des 37% de feu Thierry Gardere. Basé sur cette fausse reconnaissance de la qualité d’actionnaire de Muriel G, ils ont révoqué illégalement Delphine G comme commanditée avec un quorum vicié à la base puisque n’ayant pas les 2/3.

La sentence arbitrale a reconnu la validité de la cession de Muriel G au profit de Delphine G et a jugé qu’à compter du 6 juin 2018 (date de la cession des parts sociales de M. Gardere à D. Gardere) Delphine G était propriétaire de 37.25% invalidant, par voie de conséquence, toutes les résolutions prises après le 6 juin 2018.

Le statu quo ante a donc été rétabli et la résolution faisant de Jn Marc Gardere et M. Gardere commandités étant légalement nulle et de nullité absolue.

Delphine redevient commanditée.

Men vérité a !!!!

A lire aussi :

%d bloggers like this: