Wednesday, October 14, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


25 ans de la PNH, le DG Rameau Normil voit des progrès et des défis à relever

En dépit de la pandémie de Covid-19, la Police nationale d’Haïti (PNH) a fêté ses 25 ans ce vendredi 12…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 13, 2020 Tags: , , ,

img

En dépit de la pandémie de Covid-19, la Police nationale d’Haïti (PNH) a fêté ses 25 ans ce vendredi 12 juin.

Déjà un quart de siècle depuis la création de la Police Nationale d’Haïti. En présence du premier ministre ministre, Joseph Jouthe, du ministre de la justice, Lucmanne Delille, des personnalités et haut gradés de l’institution, le directeur général a.i de la PNH, Rameau Normil a prononcé un discours qui retrace les circonstances de la création de l’institution policière et les difficultés entourant son fonctionnement. La cérémonie s’est déroulée avec un petit groupe d’invités après la célébration de l’eucharistie pour respecter l’interdiction de rassemblement à cause du Covid-19.

| #Haiti |25 ans de la PNH (@pnh_officiel), le DG Rameau Normil voit des progrès et des défis à relever .- #Juno7
Selon Rameau Normil qui compte 25 ans de service à la PNH, ces années sont faites de lutte, de sacrifices, de pleurs, de déceptions, de critiques, de résistance, de fierté, d’espoirs, de construction. Aujourd’hui, à 25 ans de la création de la PNH, avec une devise-force « Protéger et Servir », il convient de se demander : où en sommes-nous dans ce noble idéal de service public, de la protection des vies et des biens?

“Il est malheureux voire pénible de constater que trop souvent nos Institutions de service public doivent faire les frais des égos des uns et des autres. Elles sont prises en otage par des intérêts mesquins, partisans, claniques, de luttes politiques sans grandeur. Elles sont détournées de leurs missions et objectifs, et tiraillées. Leurs membres incompris, écartelés en général, manipulés, divisés, en paient le prix fort de critiques infondées sans rapport avec les causes de leur faiblesse.
Quand le personnel d’une institution, comme la Police Nationale d’Haïti, doit faire face à de telle situation, c’est la pagaille et le chemin scabreux du désordre, de l’indiscipline et de la faiblesse assurée”, a déclaré le DG qui occupe cette fonction depuis août 2019.

Face à une telle situation, le DG de la PNH préconise le retour à notre devise nationale « l’union fait la force ». Car, dit-il, la situation actuelle du pays et la réalité de la PNH nous invitent à réfléchir. “Au moment de souffler les 25 bougies d’anniversaire de la PNH, nous éprouvons certainement un sentiment de fierté d’appartenir à une Institution qui représente la colonne vertébrale de notre jeune démocratie. Cette fierté, nous la partageons autant avec les membres de la Police intérimaire, de ceux venus de Guantanamo et ceux de Regina venant du Canada ainsi que le personnel hors hiérarchie appelé couramment personnel civil”, a ajouté Rameau Normil.

Aux policiers et policières

Le commandant en chef de la PNH invite les agents de la police nationale à être capables de penser résolument à une Force de Police à la hauteur des espérances de la population qui a accueilli la PNH avec une euphorie sans pareille le 12 juin 1995. “Nous devons agir dans le sens de lui donner cette satisfaction et de faire sa fierté. Une Police professionnelle, protectrice des droits, des vies et des biens. N’est-ce pas une vérité absolue que l’ordre amène le progrès ! A tous ceux qui ont offert, sur l’autel de la Patrie, leur vie en holocauste pour que la République tienne debout, que l’exemple de ces vies sacrifiées nous serve de ciment pour la sauvegarde de notre Institution Républicaine!”, a-t-il indiqué.

D’un ton tranchant, Le DG dit offrir son intégrité, sa compétence, sa loyauté, son honneur et sa fidélité au serment de policier comme arme de réplique à toute critique et l’offre en exemple pour armer les agents de police de courage afin qu’il puisse répondre à leur devoir de policier digne. “sous mon commandement, la PNH doit faire autrement les choses. Nous ferons face aux adversités, aux contraintes et difficultés de toute sorte avec détermination, intelligence et savoir faire, sans minimiser que les vieilles habitudes ont la vie dure. La vérité et la Justice étant les meilleurs paravents de tout temps, je reste accroché aux idéaux d’équité et de probité qui m’ont toujours caractérisé”, a-t-il poursuivi.

25 ans et un slogan “s’unir, s’harmoniser pour mieux sécuriser”

L’actuel directeur général de la PNH a aussi insisté dans son discours sur le fait que à quelque niveau de responsabilité ou de grade qu’un policier se retrouve au sein de l’Institution, il a quelque chose à transmettre. “Notre union par l’harmonisation de nos compétences tant morale que physique nous oblige à respecter les principes sacrosaints relatifs aux droits humains qui nous recommandent de combattre les vieux démons au sein de notre Institution par le renforcement de l’Inspection Générale dite Police des Polices. Mon Commandement entend prioriser toujours la méritocratie. Tous ceux et toutes celles qui ont des compétences avérées et d’une intégrité exemplaire n’ont donc rien à craindre”, a martelé le DG Normil.

Le directeur général par intérim de la police a mis en avant certaines de ses réalisations pour marquer ces 25 ans. Son administration, dit-il, a jugé nécessaire de prendre des mesures intelligentes répondant aux exigences de l’heure sur des directives sur le protocole des funérailles des policiers des directives sur le service du bien-être policier; des directives sur le Médico-Social; des directives sur la création de l’atelier de couture; des directives sur les médailles d’honneur et mérite: 25 ans, 15 ans, 10 ans. Il travaille aussi sur l’endoctrinement de la PNH et le plan de carrière de ceux qui viennent de boucler leur vingt-cinquième année.

Par ailleurs, il remercie de façon spéciale, le Président Jovenel MOISE pour son support constant et permanent à la PNH et au bien-être des policiers, le PM Jouthe Joseph, et son ministre de tutelle, Lucmane Delille pour leur encadrement et accompagnement. Il a également envoyé des remerciements spéciaux aux membres du corps diplomatique et des partenaires internationaux dont les Nations-Unis, l’Ambassadeur des Etats-Unis en Haïti, l’Ambassadeur du Canada, L’ambassadeur de France…

A lire aussi :

Haiti – PNH – Normil Rameau

%d bloggers like this: