Friday, November 20, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


14 mois d’arriérés de salaires : Des employés du Ministère des Affaires Sociales transforment les locaux de l’institution en logements

Tweet La ministre des Affaires sociales et du travail Yolette Nicole Altidor et le directeur général Rudy Hériveaux pratiquent la…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at November 10, 2020 Tags: ,

img

La ministre des Affaires sociales et du travail Yolette Nicole Altidor et le directeur général Rudy Hériveaux pratiquent la politique de l’autruche dans le cadre des revendications des employés exigeant le paiement de plus de 14 mois d’arriérés de salaire

Mardi 10 novembre 2020 ((rezonodwes.com))– Les employés grévistes ont installé des lits, placé des articles de toilettes à l’entrée du bâtiment du ministère à l’avenue Charles Sunmer, en signe de mécontentement face à la gestion critique de l’actuelle administration.

Depuis plus de trois (3) mois, les activités  sont pratiquement au point mort dans ce ministère et les responsables semblent avoir fui leur responsabilité.

Des policiers du Corps d’intervention de maintien d’ordre (CIMO) montant la garde devant l’édifice assistent impuissants au mouvement des protestataires. Ces derniers entendent poursuivre la mobilisation jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause.

‘’Nous dénonçons le comportement des dirigeants du MAST qui fuient leur responsabilité face aux dossiers des contractuels. À l’issue de la dernière rencontre, les autorités ont promis d’adresser la crise. Cependant, aucune issue n’a été trouvée’’, ont scandé les manifestants.

Depuis plus de trois mois, la titulaire du MAST Yolette Nicole Altidor et le directeur général Rudy Hériveaux manquent à l’appel en dépit des annonces réitérées des employés à la mobilisation.

Au regard de cette situation, les manifestants comptent élire domicile de manière permanente et envisagent de paralyser la circulation automobile à l’avenue Charles Sumner.

Des mouvements des membres du personnel du MAST réclamant de meilleures conditions de travail et le paiement des arriérés de salaires sont quotidiennement observés à Port-au-Prince.

Cependant, la décision des contractuels de s’installer définitivement dans le bâtiment du ministère marque un tournant dans la mobilisation.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

%d bloggers like this: